mardi 23 janvier 2018

Mon chemin


Mon chemin n'est pas votre chemin. Je ne peux donc pas vous instruire. Le chemin est en nous, mais pas dans les dieux, ni dans les doctrines, ni dans les lois. C'est en nous qu'est le chemin, la vérité et la vie. Malheur à ceux qui vivent selon des modèles ! La vie n'est pas avec eux. Si vous vivez selon un modèle, vous vivez la vie d'un modèle, mais qui vivra votre vie sinon vous-mêmes. Donc vivez-vous vous-mêmes... Que chacun suive son propre chemin.

C.G. Jung

lundi 22 janvier 2018

Écrire pour ne pas mourir


Écrire pour ne pas mourir 
Écrire tendresse ou plaisir 
Écrire pour tenter de dire 
Dire tout ce que j'ai compris 
Dire l'amour et le mépris 
Écrire me sauver de l'oubli 
Écrire pour tout raconter 
Écrire au lieu de regretter 
Écrire et ne rien oublier 
Et même inventer quelques rêves 
De ceux qui empêchent qu'on crève 
Quand l'écriture un jour s'achève.

Anne Sylvestre 

dimanche 21 janvier 2018

Mouvement de conscience


Mes amis, le défi fondamental consiste à entrer soi-même en révolution et à permettre qu'un être humain naisse en soi. La voie à suivre pour cela est celle de la méditation. La méditation est une attention incluant tout. Dans la méditation, le silence de l'esprit total aiguise votre être entier ; chaque cellule de l'être devient active. C'est pourquoi la totalité entrant en action et œuvrant avec le mouvement de la vie est un événement prodigieux.

Quand l'esprit total devient silencieux, ce silence imprègne l'être entier. Savez-vous ce qu'est l'imprégnation du silence dans l'être ? L'imprégnation du silence dans la totalité de votre être est pure conscience. Nous n'avons pas de motifs, nous n'avons pas de buts, rien à acquérir et rien à sauver ; ainsi le mécanisme de défense ne fonctionne pas. La totalité de votre être devient consciente de tout ce qui se passe en vous et en dehors de vous, exactement depuis les orteils jusqu'à la tête. Vous devenez ainsi mouvement de conscience pure en chair et en os. Oh ! la beauté de cela.


Vimala Thakar

vendredi 19 janvier 2018

Guérison


On peut conduire une personne sur le chemin de la guérison mais on ne peut la guérir : c’est un mythe, un mensonge, une folie, une escroquerie de dire que quelqu’un peut vous guérir. Mais on peut faire beaucoup de bien en mettant les personnes dans l’action, dans des actions qui leur plaisent : là est la guérison car on les fait rentrer dans le chemin de la réalisation. La vie est une cure continuelle. On est guéri par le fait qu’on est en train de changer, et d’avancer vers des situations qui sont de plus en plus agréables et confortables pour nous. Etre guéri signifie être rentré dans la voie du progrès ; être malade, c’est ne pas poser le problème. La guérison se situe dans le fait de se sentir de mieux en mieux.

Alejandro Jodorowsky

jeudi 18 janvier 2018

Arc-en-ciel de l'amour

Dis moi, toi qui passes ici,
dis moi quelle est la couleur de la joie ?
Douceur du lever de l’aurore,
hymne incandescent,
alchimique soufre rouge,
alcool qui flambe aux joues de la fille,
corail intime,
tatouages de la mémoire,
rosée de l’instant,
et pourquoi pas tout simplement
l’arc en ciel de l’amour ?

Ariaga, C.G.Jung, rêve, alchimie, homéopathie

mercredi 17 janvier 2018

mardi 16 janvier 2018

Ombre portée

Se taire : l'avancée en solitude, loin de dessiner une clôture, ouvre la seule et durable et réelle voie d'accès aux autres, à cette altérité qui est en nous et qui est dans les autres comme l'ombre portée d'un astre, solaire, bienveillant.

Christian Bobin

lundi 15 janvier 2018

Prison dorée

Il y a des jours
où le noir remonte du fond des abysses
où meurent les mots.
 Il y a des jours
où les lourds barreaux
qu’on avait coulé tout autour de soi dans l’or le plus pur
perdent leur beauté
c’était du plaqué.
 Il y a des jours qu’il faut accepter
pour que la lumière puisse encore briller.

AriagaC.G.Jung, rêve, alchimie, homéopathie

dimanche 14 janvier 2018

Incorruptible


Ce que je nomme le Soi, l'alchimie l'appelle l'Incorruptible, la substance que l'on ne peut plus décomposer, l'un et le simple, ce qui est irréductible à autre chose et en même temps universel.

C. G. Jung

samedi 13 janvier 2018

vendredi 12 janvier 2018

Révélation

Une révélation guette celui qui avance le cœur et les yeux ouverts - sans précipitation et tant qu'il se peut sans regret. Après s'être vu dépouillé en chemin de ce qu'il avait un temps possédé, le voilà bientôt, à sa grande surprise, comblé d'autres biens dont il ne soupçonnait, jusqu'alors, ni l'existence ni le prix. Il apprend (...) que rien ne lui est ôté en cours d'existence, sans qu'autre chose d'aussi précieux ne lui soit donné en contrepartie.

Christiane Singer

jeudi 11 janvier 2018

Exploration


Au dehors
elle n’a pas exploré assez loin.
En dedans
elle n’a pas creusé assez profond.
Ses mains carbonisées
par l’œuvre de l’amour
ne savent plus chercher
la pulpe de la vie.
Il faut recommencer les envols et les chûtes
passer du noir au blanc
et de la boue à l’or.
Il faut cuire et recuire le pain de la nature
et ne jamais laisser
s’éteindre l’athanor.

Ariaga, C.G.Jung, rêve, alchimie, homéopathie


mercredi 10 janvier 2018

Voyage en pays inconnu

Je ne change pas, 
je voyage.
Je me visite moi-même, 
comme un pays perpétuellement inconnu. 

Fernando Pessoa

mardi 9 janvier 2018

lundi 8 janvier 2018

Rencontre

Du livre ouvert, soudain, une échappée de papillons dans la nuit. Je me laisse emporter par les mots du poète qui dansent dans mon ciel comme autant d'étoiles pavant un chemin certain. Je rentre à la maison désormais et je t'y rencontrerai, solitaire comme toujours, attentive seulement au chant de la beauté. Je ne dirai rien quand je m’assiérai à côté de toi. Je poserai simplement ma tête sur ton épaule pour suivre avec toi du regard l'envol du temps dans le silence, par la fenêtre. 

dimanche 7 janvier 2018

Oreille tendue

J'appelle féminin l'oreille tendue vers au-delà des mots, l'attention qui flotte à la rencontre du sens, le palpe et l'enrobe.

Christiane Singer

samedi 6 janvier 2018

Équilibre

L'art du guerrier consiste en équilibrer la terre d'être un humain avec la merveille d'être un humain.

Carlos Castaneda

vendredi 5 janvier 2018

Refuge

Soyez votre propre lampe, votre île, votre refuge.
Ne voyez pas de refuge hors de vous-même.

Gautama Bouddha

mercredi 3 janvier 2018

Attente

Vous n'avez pas besoin de faire quoi que ce soit. Restez simplement là, assis à votre table et soyez attentifs. Ne soyez même pas attentifs, attendez simplement. N'attendez même pas, soyez juste là, tranquille, calme et solitaire et l'univers se dévoilera à vous. Il n’a pas le choix. Il tombera en extase à vos pieds.

Franz Kafka

mardi 2 janvier 2018

Danse avec ce qui dort

Je danse avec ce qui dort, avec ce qui tremble
Je danse avec ce qui gronde
Les pieds branchés au plexus solaire
Je m’enracine aux sources telluriques
Et puise dans le feu fossile
le souffle initiatique
des clairvoyances millénaires
Les secondes sont pleines
Le temps relâche ses étrennes

En cercle autour de mes jupes
        des enfants se collent à mes flancs
mes flancs de rivière sauvage
Une sensation d’infini brûle mes hanches
Mes bras s’élancent
Mon ventre tressaille
La terre se souvient
        du soleil levant
Au Sud de l’horizon
Une naissance
dans la non résistance
Une aube bascule dans la transcendance

Je danse avec ce qui dort
Avec ce qui tremble
Avec ce qui gronde
en osmose avec la beauté divine
Je chevauche le vent
J’exorcise le secret des origines
En équilibre, en connivences
avec mes sœurs et frères d’existence
Je m’abandonne à l’ardente douceur
de la nuit qui flambe
Au matin, le chien endormi sous la mer
ramasse ce qui reste de moi

Nita

lundi 1 janvier 2018

Colloque solitaire


L’expérience de l’inconscient entraîne l’isolement. Beaucoup ne peuvent pas le supporter. Pourtant le colloque solitaire avec le soi est l’expérience la plus haute et la plus décisive de l’être humain. Car quelqu’un doit déjà être seul pour ressentir ce qui le porte, quand il n’est plus en mesure de se porter lui-même.

Jung

samedi 30 décembre 2017

Ombres bleues


Les ombres bleues
aux limites de la nuit
tremblent sous les grands pins
ton souffle caché
dans le froid blanc
aux aguets des mystères
nul chant nulle pleur
n'évoquent le passé
seul l'enfant de ta chair
chasse la peur 
voit le jour

Cygne blanc

vendredi 29 décembre 2017

Lieu d'élection


Le monde est le lieu d'élection du poème
Quand le soleil se lève, il se lève dans le poème
Et quand il se couche l'obscurité descend
Et le poème s'assombrit.

William Carlos Williams

jeudi 28 décembre 2017

Seconde acquisition

Trouver, perdre. Est-ce que vous avez bien réfléchi à ce que c'est que la perte ? (...) La perte, toute cruelle qu'elle soit, ne peut rien contre la possession, elle la termine, si vous voulez ; elle l'affirme ; au fond, ce n'est qu'une seconde acquisition, toute intérieure cette fois et autrement plus intense.

Rainer Maria Rilke

mercredi 27 décembre 2017

Oiseaux de vent

Des oiseaux de vent dans mon ciel me murmurent ton nom. Je ne te connais pas encore et déjà je t'attends. Il n'y aura aucune autre issue que l'impossible. Je te convie maintenant à vivre, et au-delà de cette vie, à te fondre dans l'éclair blanc qui éclaire, fugitif, l'évidence sublime de l'océan - permanente mouvance.

lundi 25 décembre 2017

Fin ultime

Où se tient mon séjour ?
Où est ma fin ultime à quoi je dois atteindre ?
Où l'on n'en trouve point. Où dois-je tendre alors ?
Jusque dans un désert, au delà de Dieu même.

Angelus Silésius

dimanche 24 décembre 2017

Soleil de décembre

Le soleil de décembre plus bleu
plus froid  plus brûlant que jamais
giclée d'or d'émeraude
de rubis en plein front

pétrifiée au coin des rues
Duluth et Marianne
je ne bouge plus
c'est lui le maître 
l'invite à la fusion

il s'abreuve de mon sang
mes os se réduisent au désert
sous l'asphalte j'émerge          
fontaine de lumière                    

ce soleil de décembre plus bleu
plus froid plus brûlant que jamais
c'est toi avec tes yeux d'azur
ton air lointain
tes imprenables étreintes

ton feu de Sagittaire 
incendie nos hivers 

Cygne blanc

samedi 23 décembre 2017

La rose est sans pourquoi

La rose est sans pourquoi,
elle fleurit parce qu'elle fleurit,
elle ne se soucie pas d'elle-même,
elle ne se demande pas si on la voit.

Angélus Silésius

vendredi 22 décembre 2017

Nuages de couleur

Clouds come floating into my life, no longer to carry rain or usher storm, but to add color to my sunset sky

Rabindranath Tagore


Les nuages viennent flottant dans ma vie, non plus pour apporter la pluie ou annoncer la tempête, mais pour ajouter de la couleur à mon ciel au coucher du soleil.

Ma traduction.